Accueil > Actualités > Expositions > Expositions

du 8 mars au 9 juin

Antidatamining

Installation de RyBN

Entrée libre.
Visite commentée pour les groupes sur rendez-vous au 01 48 61 09 85.

JPEG - 69.2 ko

ANTIDATAMINING est une série d’œuvres réalisées depuis 2006 portant sur le domaine opaque de la finance et s’inspirant des mythologies et rituels constitutifs de l’économie contemporaine. Elle prend la forme d’herbiers algorithmiques, de performances sur les marchés, de reconstitutions et d’interprétations ou de représentations audiovisuelles dynamiques des données financières qui transitent sur internet. Cette approche extra-disciplinaire repose sur des enquêtes et des mises en situation.

http://www.antidatamining.net

Deux pièces de la série sont montrées dans l’exposition, ADM8 et The Algorithmic Trading Freakshow

  • ADM 8 – 2011

ADM8 est un robot de trading, conçu pour investir et spéculer sur les marchés financiers. Ce programme anticipe des tendances au sein des oscillations financières chaotiques, achète et vend des actions quotidiennement, et poursuivra cette activité jusqu’à la banqueroute. L’activité du robot – au travers de ses calculs et de ses performances – est surveillée, enregistrée et visualisée par une cartographie dynamique.

http://www.rybn.org/ANTI/ADM8

ADM8 a été réalisé avec le soutien du CNC – DICRéAM, produit par le Zentrum für Kunst und Medientechnologies (ZKM, Karlsruhe) dans le cadre de l’exposition ’Global Art
and the Museum’, par le département Institut fur Bildmedien ; avec la Gaîté Lyrique / TAQ, Paris.

  • THE ALGORITHMIC TRADING FREAKSHOW – 2012-2015

Comparable à une collection de papillons rares conservés pour contenter aussi bien les études empiriques que la curiosité humaine, « The Algorithmic Trading Freak Show » présente des spécimens d’algorithmes de spéculation financière particulièrement monstrueux, déviants et scandaleux. Obsolètes, inopérants, oubliés des marchés, ces algorithmes oscillent entre réalité et fiction. Véritable cabinet de curiosités, l’œuvre pourra prendre la forme d’une vitrine rassemblant les plus rares spécimens avec des objets et livres référentiels. Une autre version prend la forme d’un herbier, dans un défilement de diapositives classifiées selon six catégories, des plus logiques aux plus occultes, parcourant les expériences du début des années 70 jusqu’aux outils cybernétiques actuels de trading à haute fréquence.

http://www.rybn.org/ANTI/ADMX

RYBN.ORG est une plateforme de recherche artistique, expérimentale et indépendante créée en 1999, et basée à Paris. Organisée en collectif, RYBN.ORG explore, dans le cadre du champ artistique, la production de formes plastiques issues de la mise en tension de phénomènes socio-économiques, scientifiques et politiques. Le collectif suit une méthodologie d’enquête « extra-disciplinaire », sur le fonctionnement de phénomènes et de systèmes complexes et ésotériques – algorithmes de trading haute fréquence, architecture de l’économie offshore, structure des marchés financiers, herméneutiques de la kabbale, protocoles de gestion des réseaux de communications, virus informatiques, etc. Sur les bases de ces investigations, RYBN.ORG produit des objets plastiques, qui évoluent au delà du seul champ artistique, à partir de processus d’intrusion et de contamination, afin d’intégrer des milieux et des terrains où ces objets sont à même de générer des résonances particulières : réseaux sociaux, marchés financiers, brevets, spectre radio-électromagnétique.

Les travaux de RYBN.ORG ont fait l’objet de présentations dans de nombreuses expositions d’art contemporain ou d’art numérique : Open Codes, 2017, ZKM ; Gute Böses Geld, Kunsthalle Baden-Baden, 2016 ; Poetics and Politics of Datas, HEK, 2016 ; Infosphäre, ZKM, 2015 ; Requiem für a Bank, HMKV, 2014 ; The Global Contemporary, 2012, ZKM ; El Processo Como Paradigma, LABoral, 2009 ; ainsi que dans de nombreux festivals : Ars Electronica (Linz), CTM / Transmediale (Berlin), Pixelache (Helsinki), Cellsbutton (Jogjakarta), Elektra (Montréal), THSF (Toulouse), Fiber Festival (Amsterdam), Nemo (Paris), etc. Les œuvres du collectif font partie des collections du CNAP (collection Pop Up, 2011) ou ont été primées dans les concours, comme le Prix Ars Electronica Honorary Mention (2012) et le HEK Net Based Award (2017).

http://www.rybn.org/