Accueil > Actualités > Conférences et débats > Du végétal dans l’art

samedi 18 octobre 2014 à 15 h 30

Du végétal dans l’art

Conférence Histoire de l’art par Sylvie Testamarck

Tous publics
Tarifs : 5 € - Non adhérents
 / Entrée libre - Adhérents et moins de 18 ans
3 € - Adhérents des partenaires tremblaysiens

Le thème des fleurs vu en peinture de l’Extrême-Orient au monde occidental.

La représentation florale occupe une place importante depuis la plus Haute Antiquité. Les fleurs sont omniprésentes dans les peintures murales égyptiennes, les fresques minoennes ou les décorations des villas romaines. Chez les Grecs et les Romains, elles sont souvent associées au culte des dieux, incarnant la beauté et la vitalité de la nature.

Au début de l’ère chrétienne toutefois, les Pères de l’Église, enclins à rejeter en bloc la culture et les pratiques païennes, proscrivent la représentation des fleurs. La rose par exemple, emblème de Vénus, est d’abord condamnée puis peu à peu admise pour sa valeur ornementale. Peu à peu acceptée en tant qu’hommage sur les tombeaux des Saints, avec les autres fleurs, la rose finira par se christianiser jusqu’à symboliser au XIIe siècle l’amour spirituel.

Les fleurs, éléments symboliques, possèdent donc de multiples sens qui dépendent du contexte et du sujet traité. La signification la plus courante de la fleur renvoie le plus souvent à la beauté et à la fugacité, toutes espèces confondues. Elles perdront néanmoins progressivement toute signification symbolique pour devenir au XIXe siècle de purs objets de délectation propice à susciter l’inspiration des peintres et celle des photographes.

SYLVIE TESTAMARCK
Sylvie Testamarck est diplômée des Beaux-Arts de Paris. Travaille la sculpture jusqu’en 1992, date à laquelle elle abandonne définitivement cet outil d’expression au profit du dessin. Expose régulièrement. Assure par ailleurs des conférences sur Paris et environs. Elle est aussi professeur d’histoire de l’art à l’Université Averroès de Bondy.