Accueil > Actualités > Conférences > La performance artistique

samedi 22 avril à 15 h 30

La performance artistique

Conférence Histoire de l’art par Sylvie Testamarck

Tous publics
Tarifs : 5 € - Non adhérents
 / Entrée libre - Adhérents et moins de 18 ans
3 € - Adhérents des partenaires tremblaysiens

JPEG - 34.4 ko

Née vers le milieu du XXe siècle, l’art-performance est un médium dont les origines se rattachent à différents mouvements d’avant-garde.

L’art-performance ou performance artistique est une forme d’art dans laquelle les actions d’un individu ou d’un groupe, dans un espace et à un moment particulier, constituent l’œuvre d’art. Ces performances peuvent arriver n’importe où et à tout moment. La photo ou le fi lm en constituent souvent les traces ou les empreintes mais pas toujours : de la performance, il peut ne rien demeurer. La performance artistique ne vise pas à laisser une œuvre matérielle comme un tableau ou une sculpture. Au contraire, la performance ne vaut que dans et par sa réalisation et pour ceux (artistes et spectateurs) qui y ont participé.

Son histoire a maintenant un peu plus de 100 ans. Elle commence avec les premières actions des dadaistes et se poursuit jusqu’à nos jours. C’est toutefois durant les années 1960-1970 que l’art-performance fut considéré comme la partie la plus subversive de l’art contemporain. Des artistes tels Yoko Ono, Chris Burden, Joseph Beuys défendaient alors une démarche radicale contre la société, l’establishment et le monde de l’art.
Dans cette présentation, nous évoquerons les artistes japonais du Gutaï, l’actionnisme viennois, les acteurs majeurs du Body art en nous attardant sur les femmes artistes tels Valie Export et Marina Abramovic, en évoquant le courageux combat féministe qui furent le leur à cette époque.

S. T.

Présentation faite en écho à l’exposition consacrée à Marina Abramovic, performeuse notoire, au Grand Palais.

SYLVIE TESTAMARCK
Sylvie Testamarck est diplômée des Beaux-Arts de Paris. Travaille la sculpture jusqu’en 1992, date à laquelle elle abandonne définitivement cet outil d’expression au profit du dessin. Expose régulièrement. Assure par ailleurs des conférences sur Paris et environs. Elle est aussi professeur d’histoire de l’art à l’Université Averroès de Bondy.