Accueil > En création > NarrationS d’un territoire

de novembre 2015 à novembre 2016

NarrationS d’un territoire

Projet de création de la compagnie Nadia Xerri-L., en collaboration avec le GPS Museum et Cécile Babiole

NarrationS d’un territoire est un projet artistique participatif associant écriture et numérique. L’ambition du projet est de récolter des histoires personnelles des habitants via des ateliers de parole menés directement par Nadia Xerri-L. et croisant d’autres temps d’ateliers permettant de publier des contenus sur le web (images, sons, textes). Son enjeu est de produire une histoire fragmentée en 20 épisodes à partir de la vie des habitants de la communauté d’agglomération Terres-de-France, de leurs vies dans leur ville.

Chaque épisode sera par la suite accessible via un QR Code « sculpté », installé dans l’espace public. Ces 20 QR Codes géolocalisés formeront une série qui prendra corps dans un parcours promenade amenant à vivre autrement le territoire.

COMPAGNIE NADIA XERRI-L.
Nadia Xerri-L. est auteure et metteure en scène. Née en 1971, cette petite-fille d’immigrés maltais et d’agriculteurs bretons, est également la fille du sculpteur autodidacte éponyme. Première pièce de théâtre à 11 ans. Combat de nègre et de chiens de Koltès mis en scène par Chéreau. L’évidence des premières fois pas toujours manquées. Suit des études littéraires à Henri IV, et une maîtrise de poésie contemporaine plus tard, après un détours par l’école Théâtres en Actes, elle finit par se consacrer, 30 ans après sa naissance, à l’écriture théâtrale - c’est chez Actes Sud que se retrouvent ses textes.

GPS MUSEUM (FRED ADAM ET VERONICA PERALES)
Artistes et enseignants à la faculté des Beaux-Arts de Murcia (Espagne), Fred Adam et Verónica Perales élaborent des solutions multimédia aux confins du jeu, de la fiction et du documentaire afin de penser de nouveaux formats interactifs et ludiques sur smartphones.

CÉCILE BABIOLE
De la musique industrielle dans les années 80 (au sein du groupe Nox) aux cultures électroniques et numériques aujourd’hui, le travail de Cécile Babiole évolue de manière transversale, croisant les circuits de la musique et des arts visuels. Loin d’une pluridisciplinarité de mise, c’est le passage d’un langage à un autre, la contamination d’un code par un autre, ou encore l’import/export de concepts et de techniques qui sous-tendent sa pratique.

EN COMPLÉMENT
Formation animée par le GPS Museum et l’Espace Jean-Roger Caussimon du 7 novembre au 27 mai

Un projet en partenariat avec l’association Idées (Initiatives des diplômés pour l’éducation et l’emploi des Sevranais).