Accueil > En création > Utopolis

du 22 au 24 avril

Utopolis

Projet de création tous publics en compagnie de Cécile Babiole

Librement inspiré de Sim City - le jeu révolutionnaire inventé par Will Wright en 1989 permettant de créer et gérer des villes - Utopolis est un projet artistique participatif qui propose aux habitants de la communauté d’agglomération Terres de France de réinventer leurs villes.

L’idée est de re-créer le territoire en se basant sur l’implantation réelle des villes mais en lui faisant subir une mutation radicale. En effet, cette fois-ci, ce ne sont pas des urbanistes ou architectes patentés, mais trois groupes d’habitants guidés par leur imagination qui sont en charge de l’opération.

Le principe est de re-découper la ville en différentes zones et parcelles sur la base du plan actuel, chaque parcelle est attribuée à un habitant qui a pour mission de la re-bâtir. Il s’agit pour lui de concevoir et modéliser en 3D une construction et ses abords selon ses désirs, en respectant toutefois l’emprise au sol qui lui est dévolue, puis d’imprimer une maquette en matière plastique de son projet architectural grâce à une imprimante 3D.

Les prototypes imprimés feront l’objet d’une installation qui les rassemble, les organise et les met en scène pour former Utopolis le territoire utopique de la communauté d’agglomération Terres de France ré-inventé

LES ÉTAPES DU PROJET
- Urbanisme : définition, découpage des zones d’activités et des parcelles.
- Architecture : recherche de formes en s’inspirant des expériences les plus hardies de l’histoire de l’art.
- Modélisation en 3D à l’aide d’outils logiciels faciles d’accès comme SketchUp, (complétés éventuellement par d’autres logiciels dédiés à la modélisation plus précis, comme Rhino). Une initiation à ces logiciels est à prévoir simultanément à la conception des projets architecturaux.
- Impression en 3D sur des imprimantes 3D « domestiques », du type Makerbot, Up Printer...
- Agencement de l’installation.
- Exposition et utilisations secondaires de l’installation.
L’installation Utopolis peut aussi constituer un décor utilisable pour des films d’animation, des visuels de concerts... et nourrir d’autres pratiques créatives.

- Suivre le projet sur l’espace web dédié

CÉCILE BABIOLE
De la musique industrielle dans les années 80 (au sein du groupe Nox) aux cultures électroniques et numériques aujourd’hui, le travail de Cécile Babiole évolue de manière transversale, croisant les circuits de la musique et des arts visuels. Loin d’une pluridisciplinarité de mise, c’est le passage d’un langage à un autre, la contamination d’un code par un autre, ou encore l’import/export de concepts et de techniques qui sous-tendent sa pratique.
Qu’elles apparaissent dans l’espace public (rue, autobus) ou privé (galeries, salles de concert), ses installations et performances interrogent avec singularité et ironie nos systèmes de représentation. Ses tous derniers travaux s’intéressent à la confrontation du numérique et du physique avec des pièces comme Miniatures - Kits audiovisuels minuscules sculptures imprimées en 3D exposées au Centre Georges Pompidou en janvier 2013 dans le cadre du festival Hors-Pistes.

Portfolio
EN COMPLÉMENT
Rencontre-débat avec Hervé Revel, Société d’études historiques de Tremblay-en-France samedi 30 novembre à 15 h 30
Rencontre-débat avec Daniel Schutze, gérant de la société Muchomédia Samedi 5 octobre à 17 h 30
Rencontre-débat avec Cécile Babiole, artiste samedi 15 mars à 15 h 30
Rencontre-débat avec Nicolas Rosette, président de Gamelab-agency samedi 1er février à 15 h 30
Rencontre-débat avec David Guez, artiste samedi 5 avril à 15 h 30
Installation de Cécile Babiole du 8 mars au 12 avril
Exposition collective et ateliers de sensibilisation du 12 au 21 juin

Calendrier
- de septembre à mars : sensibilisation au projet
- du 31 mars au 4 avril : temps intensif de création à Sevran
- du 14 au 16 avril : temps intensif de création à Tremblay-en-France
- du 22 au 24 avril : temps intensif de création à Villepinte
- de mai à juin : différents temps de présentation publique
- du 12 au 22 juin : exposition dans le cadre de Futur en Seine

Un projet développé au sein de la ville de Tremblay en collaboration avec le service de la Démocratie locale, au sein de la ville de Sevran dans le cadre du dispositif L’art et la culture au collège du Département de la Seine-Saint-Denis et en partenariat avec le collège Georges Brassens, au sein de la ville de Villepinte en partenariat avec la médiathèque du centre culturel Joseph Kessel.