Accueil > Actualités > Événements > Photophore 2021

du 16 au 22 octobre

Photophore 2021

Ateliers de création, rencontre et projection, expositions, performances...

Une proposition en collaboration avec la Cie 6TD d’Aulnay-sous-Bois, le cinéma Jacques Tati de Tremblay-en-France, l’Elektrolab de Nanterres et le Graffiti Research Lab (fr), avec le soutien de la ville de Tremblay-en-France et du ministère de la Culture et de la communication (DRAC Ile-de-France).

ESSAYER, EXPÉRIMENTER, IMAGINER, PARTAGER
Une semaine pour tous les curieux, amateurs, artistes, chercheurs, penseurs...

Cette semaine d’exposition, d’ateliers et de diffusion en ligne propose de partager des créations et des réflexions sur des notions comme les communautés et les identités, le déterminisme et le pouvoir d’agir, le partage des idées, le flux, le plaisir, le présent, la mémoire... Une semaine d’exploration qui invite à la rencontre, au partage des connaissances et à la mise en commun des compétences de chacun.

Soirée d’ouverture - samedi 16 octobre

- 19 h - Vernissage de l’exposition
- 20 h - Performance et rencontre-débat

NOS UNIVERS
Restitution du projet de création avec les adhérents des ateliers de hip-hop avancés de l’Espace Jean-Roger Caussimon, en compagnie d’Olivier Consille.
Comment exprimer par la danse le croisement des univers ? De l’intime à la projection de soi et du groupe dans l’univers, ce projet interroge par la danse les notions d’infiniment grand et d’infiniment petit, d’environnement privé et d’ouverture aux autres.

TIERS-LIEUX D’ÉDUCATION POPULAIRE, POURQUOI, COMMENT ?
Rencontre-débat avec Yannick Avelino, membre fondateur et ancien trésorier de l’association Electrolab et de l’association Fédération - Open Space Makers, membre du Conseil National de Tiers-Lieux, et Laurent Barnier, médiateur et formateur à Pouvoir faire-Coopaname
L’éducation populaire reste un enjeu sociétal important, de plus en plus indissociable des actions menées au sein de certains Tiers-Lieux. Terme flou encore, un « troisième lieu », au sens sociologique du terme, se définit comme un lieu qui n’est ni professionnel ni intime mais est un véritable lieu d’échanges et de partages de connaissances, d’actions et d’expérimentations collectives à visée culturelle, éducative, sociale et à portée politique. Nous voici au cœur de l’éducation populaire...
Ensemble, nous tenterons d’en découvrir les lignes, les champs d’action et pourquoi pas, construire ensemble de nouveaux paradigmes.

Expositions - du 16 au 22 octobre

- à l’Espace Jean-Roger Caussimon, de 10 h à 19 h

CORPS SONORES
de Jérôme Saint-Clair
Egrenant paroles ou musiques dans l’espace public, Corps sonores de Jérôme Saint-Clair vous invite à l’écoute de l’environnement.

CRACKOGRAPHIE
de Pascal Dombis
Pour Pascal Dombis, Crackographie construit un paradigme de notre temps, comme si l’environnement occidental se fissurait à travers les multiples crises en cours - politiques, financières, technologiques et écologiques.

GÉLOTEXTILES
de Rose Ekwé
Conçu et tissés dans son atelier, les Gélotextiles de Rose Ekwé sont des matériaux souples et compostables pouvant s’inscrire dans des systèmes circulaires. Leur composition associe des fils biodégradables et compostables fabriqués à partir de macroalgues avec des fils de lin ou de chanvre. Présentés dans son cabinet de curiosités, Rose Ekwé vous invite à découvrir les différentes étapes de son processus de fabrication.

- à l’Hôtel-de-Ville de Tremblay-en-France, de 10 h à 17 h

VUES D’ENSEMBLES
par les adhérents des ateliers d’arts visuels
Cette exposition s’inscrit dans la continuité de la saison dernière, toujours soucieuse de traiter des enjeux sociétaux contemporains.

Projection - du 6 au 19 octobre

- au cinéma Jacques Tati, consulter les horaires

I AM GRETA
film documentaire de Nathan Grossman
Greta Thunberg, une lycéenne de 15 ans, ne supporte plus de rester les bras croisés face au dérèglement climatique. Elle entame, seule, une grève de l’école devant le Parlement suédois. Quelques personnes la rejoignent, puis des centaines, et bientôt des centaines de milliers d’autres. D’une détermination sans limite, elle interpelle les politiciens du monde entier et se bat contre la lâcheté de leurs décisions motivées par des enjeux économiques. En l’espace de quelques mois, Greta devient une icône planétaire et la porte-parole de millions de jeunes qui veulent faire de demain un monde meilleur.

Ateliers

- ateliers de fabrication, samedi 16 octobre de 14 h à 17 h

FABRIQUER ENSEMBLE
Atelier de partage et d’échange, en compagnie de Thierry Turgault et Benjamin Minot
Adhérents ou non, professionnels ou amateurs, l’atelier des Alpes ouvre ses portes à tous ce samedi 16 octobre. Sorte de laboratoire de fabrication, dans lequel l’échange de savoirs autour des technologies créatives vous permet de donner forme à vos projets (gravure, modélisme, site web, tissus interactifs, robotique...) ou simplement de vous former sur des machines ou des programmes (imprimante 3D, CNC laser, arduino...), cet après-midi découverte sera l’occasion de développer, au-delà des savoirs techniques, un échange, une rencontre entre tous les participants afin que les découvertes et les projets de chacun puissent être nourris et grandis par les savoirs de chacun.

PAYSAGE URBAIN
Atelier de fabrication pour les 7-10 ans animé par Gaël Peizerat
À partir de matériaux à recycler (cartes informatiques, bouteilles, papier...), les enfants seront amenés à construire ensemble la maquette d’une ville de demain où lumière et mouvement seront incorporés par le biais de leds et de petits moteurs.

- visites-ateliers scolaires, les 21 et 22 octobre de 14 h à 16 h

MES RÉFÉRENCES
Visites-ateliers scolaires sur réservation
Le travail de Pascal Dombis joue à la fois sur la profusion d’images véhiculées par le réseau et sur les systèmes de filtrage existant pour les rendre visibles. Les élèves seront ainsi amenés à poser un regard sur Crackographie afin d’explorer les systèmes de diffusion des images et la notion de réseau.
Dans la continuité, ils élaboreront une composition à partir de leur propre représentation symbolique de leur environnement et la mettront en scène par le biais d’une construction pop’up et de plastique opacitant.